Plus…

Voici un abécédaire du Yorkshire pour avoir un aperçu de la culture locale :

A. Accent

img470

Sur les routes du North Yorkshire.

Chaque région d’Angleterre a son propre accent, et le Yorkshire ne déroge pas à la règle. L’accent du Yorkshire est même l’un des plus emblématiques du pays. Il peut vite être difficile à comprendre, surtout si l’interlocuteur utilise des mots locaux comme ta pour thank you, ey up ou you’re alright pour hello, brew (tasse de thé), manky (sale), to fettle (ranger, réparer), chuffed (content, heureux), narky (fâché), init’ (isn’t it, n’est-ce pas), etc. Il y a aussi dinner qui dans le Yorkshire veut dire déjeuner, le dîner étant appelé tea. Il existe même un vrai dialecte, bien qu’il disparaisse, et nothing devient alors nowt, yes devient aye, et with, baht. En dialecte, un habitant du Yorkshire est un Tyke, un homme un lad et une femme une lass.

B. Bluebells et bruyère

img861

Bluebells près de Stokesley.

Comme dans le reste de l’Angleterre, les jacinthes sauvages (bluebells) fleurissent dans les sous-bois du Yorkshire chaque printemps. Elles forment de grandes étendues bleu-mauve prétextes à de belles balades dans les parcs. A la même saison, on peut aussi voir des parterres d’ail sauvage (wild garlic). En été, c’est la bruyère (heather) qui prend le relais, étalant ses massifs rose dans les vastes landes du Yorkshire. En hiver puis au printemps, on trouve aussi des perce-neiges et des jonquilles par centaines dans les parcs et parfois jusque sur les bords de route.

C. Chocolat

York est la ville de la chocolaterie Rowntrees qui a inventé le Kit Kat et les Smarties. Dans la même ville, Terry’s fait de délicieuses Chocolate Oranges en vente dans les supermarchés. Thornton’s, marque de chocolat bien connue en Angleterre, vient de Sheffield. Cette dernière ville est aussi spécialisée dans le réglisse avec la confiserie Bassetts. Au rayon bonbons et caramels, les Quality Street sont fabriqués à Halifax.

C bis. Carr, John et Chippendale, Thomas

John Carr et Thomas Chippendale sont deux grandes figures locales du XVIIIème siècle ; impossible de visiter un château sans lire leur nom quelque part. Le premier est un architecte natif de Horbury, près de Wakefield, il a dessiné les plans de plusieurs châteaux, ponts et maisons à travers le comté, notamment Harewood House. Le second, né à Otley près de Leeds, était un créateur de meubles à l’envergure nationale puisqu’il s’était installé à Londres. Ayant traversé les styles, son œuvre a longtemps marqué le goût anglais.

D. Dales

img204

Paysage des Dales près de Malham.

« Dale » signifie « vallée » en anglais local. Ce mot se rencontre surtout dans et autour du parc national des Yorkshire Dales, dans la partie ouest du Yorkshire. Cette région très vallonnée est divisée en de nombreuses vallées qui portent généralement le nom de leur rivière (Wharfedale = vallée de la Wharfe, Ribblesdale = vallée de la Ribble, Swaledale = vallée de la Swale, etc).

E. Eboracum

img521

La Multangular Tower, vestige de la forteresse romaine d’Eboracum.

Eboracum est le nom latin d’York. La capitale du Yorkshire a été fondée par les Romains en 71 et elle a été la seconde ville de Bretagne derrière Londinium pendant tout le reste de l’Antiquité. Les Romains sont arrivés en Bretagne à partir de 43, et avant l’invasion, ce qui est aujourd’hui le Yorkshire correspondait en grande partie au territoire des Brigantes, l’un des plus grands peuples celtes britanniques. La région de Hull était cependant contrôlée par les Parisi, peuple qui portait le même nom que celui de la région de Paris en France.

img529

Mosaïque d’Alborough (Leeds City Museum).

Le nord de l’Angleterre n’a pas été une grande zone d’implantation romaine, car les Romains se sont contentés d’y installer des bases militaires, et la population locale est plutôt restée fidèle aux traditions celtes d’origine. Les Romains ont cependant fondé d’autres villes du Yorkshire, comme Doncaster (Danum), Tadcaster (Calcaria), Aldborough (Isurium Brigantum), Catterick près de Richmond (Cataractonium) ou Ilkley (Verbeia) qui étaient toutes des petites villes de garnison. Ils sont restés présents jusqu’au Vème siècle, lorsqu’ils ont cédé le territoire aux tribus angles, venues de l’actuel Danemark.

F. Flat cap

Le flat cap est la casquette en tweed que portaient autrefois les hommes des classes populaires. Dans l’imaginaire collectif anglais, ce chapeau est resté associé au Yorkshire rural et ouvrier.

F bis. Films et séries

Le Yorkshire accueille de nombreux tournages de films et séries. Beaucoup de productions choisissent la région pour ses grands espaces naturels, ses monuments historiques ou ses petits villages typiquement anglais. Ansi, la gare de Goathland dans le parc national des North York Moors a servi de gare de Poudlard pour le tournage d’Harry Potter à l’école des sorciers. Le site naturel de Malham Cove, situé dans le parc national des Yorkshire Dales, apparaît quant à lui dans Harry Potter et les reliques de la mort.

img294

Le parc de Castle Howard.

Castle Howard dans le North Yorkshire a servi au tournage de Barry Lyndon de Stanley Kubrick. Il y a également un certain nombre de films dont l’intrigue est spécifiquement placée dans le Yorkshire, comme The Full MontyThe Railway Children, Wetherby, Calendar Girls, La Dame en noirKes de Ken Loach, God’s Own Country, ou Les Virtuoses, film qui raconte les efforts d’une fanfare de mineurs du South Yorkshire à l’époque Thatcher. Du côté des séries, il y a les soap operas Emmerdale et Last of the Summer Wines, bien connus au Royaume-Uni. Les autres séries Brideshead Revisited, Heartbeat, All Creatures Great and Small ou encore Victoria ont aussi été filmées dans la région. Downton Abbey est supposé se passer dans le Yorkshire, mais aucune scène n’a été tournée dans la région.

Une scène au jardin de Roundhay, tourné à Roundhay Park, à Leeds, est peut-être le plus vieux film au monde. Il ne dure que deux secondes, et il a été créé en 1888 par le Français Louis Le Prince.

G. God’s Own County

Ou God’s Own Country. Le surnom du Yorskhire, qui signifie « le propre comté/pays de Dieu ». Malgré sa grande diversité, qui va des régions industrielles aux zones rurales des Dales ou de la plaine de York, le Yorkshire est une région à l’identité forte, surtout vis-à-vis des rivaux du Lancashire voisin et des Southern Fairies (habitants du sud de l’Angleterre). LeYorkshire est aussi parfois surnommé « County of the Broad Acres » (« comté des vastes acres » (unité de mesure de surface anglaise), expression qui souligne sa taille géographique).

H. Hymne

img129

Sur la lande d’Ilkley.

Le Yorkshire possède son hymne, On Ilkla Moor Baht ‘at, soit en dialecte local « sur la lande d’Ilkley sans chapeau ». Publié pour la première fois en 1916, il remonte au XIXème siècle. Le Yorkshire possède beaucoup d’autres chansons traditionnelles, comme Scarborough Fair, reprise par Simon & Garfunkel et même Nolwenn Leroy…

I. Industrie

img053

Kelham Island à Sheffield.

Les régions de Leeds et Sheffield font partie des vieux bassins industriels d’Angleterre. Le bassin de Leeds était spécialisé dans le textile, tandis que celui de Sheffield se concentrait sur la métallurgie. Entre les deux, le bassin minier, qui s’étendait entre Bradford et Doncaster, fournissait la principale source d’énergie pour faire tourner les usines.

Le Yorkshire est également l’une des plus vieilles zones industrielles au monde, et les usines y sont apparues dès le XVIIIème siècle. L’industrialisation a entraîné une mécanisation du travail et l’urbanisation des populations, bouleversant la société anglaise. En 1811 et 1812, des opposants à la mécanisation, les Luddites, ont d’ailleurs lancé des manifestations contre l’industrialisation, en endommageant notamment les usines.

img086

Village industriel d’Elsecar.

Les dernières mines du Yorkshire ont fermé dans les années 1990 et beaucoup d’usines, surtout textiles, ont aussi fermé leurs portes au cours des dernières décennies. L’emprunte ouvrière est encore très forte dans de nombreux endroits du Yorkshire et une partie de la région peine toujours à se relever de la désindustrialisation.

J. Jane Eyre, James Cook et Judi Dench

img193

La maison des Brontë à Haworth.

Le Yorkshire a vu naître de nombreuses personnalités. Les soeurs Brontë ont passé leur vie dans le village de Haworth, l’explorateur James Cook vient de la région de Middlesbrough, l’actrice Judi Dench est née à York, tout comme Guy Fawkes et le compositeur John Barry, premier mari de Jane Birkin. Joe Cocker et les groupes Pulp et Arctic Monkeys viennent de Sheffield, et les Kaiser Chiefs se sont formé à Leeds. Le Yorkshire est aussi la terre natale du sculpteur Henry Moore et du peintre contemporain David Hockney. Le théologien et scientifique Joseph Priestley, né à Birstall en 1732, a inventé l’eau gazeuse artificielle à Leeds en 1772. Le comté a enfin donné deux premiers ministres au Royaume-Uni, Herbert Asquith et Harold Wilson.

K. Kirkgate, et Castlegate, Westgate, Stonegate…

img235

Kirkgate à Leeds.

Pratiquement chaque ville du Yorkshire a une rue nommée Kirkgate, Northgate ou Westgate. Leur nom n’a rien à voir avec gate = « portail » mais provient de l’époque des Vikings et du scandinave gata qui signifie « rue ». Kirkgate est donc la « rue de l’église », Northgate la « rue du Nord » et Castlegate la « rue du château ». Les gates donnent bien souvent sur des ginnels, petites ruelles transversales.

L. Luv’

img361

La mer du Nord à Runswick Bay.

Comme ailleurs en Angleterre, les vendeuses dans les magasins appellent souvent leurs clients « love » (luv avec l’accent) ou « sweetheart » de façon machinale. Dans le cas d’un vendeur, il peut appeler ses clients hommes « mate » voire « buddy » s’il est jeune.

L bis. Laine

img262

Moutons de la race Swaledale près de Hawes.

L’Angleterre était au Moyen-Age le premier producteur de laine au monde, et le Yorkshire a longtemps vécu de ce commerce grâce à ses milliers de moutons. Il faut dire que les zones vallonnées des Pennines se prêtaient parfaitement à l’élevage ovin, étant donné qu’elles étaient trop pauvres pour cultiver des plantes ou élever des bovins. Au XVIIIème siècle, c’est via le tissage de la laine que l’industrie est apparue dans la région, car les métiers à tisser se sont mécanisés et les tisserands ont peu à peu regroupé leurs activités dans des usines.

M. Mills

img463

Un ancien « mill » à Marsden.

Les anciennes usines de l’ère industrielle sont communément appelées « mills » en Angleterre. Ce mot qui au départ signifie « moulin » rappelle que la plupart des usines ont remplacé d’anciens moulins à eau et qu’elles fonctionnaient d’abord grâce à la force de l’eau.

img197

Dean Clough à Halifax.

Les « mills » du Yorkshire ont une architecture assez spécifique, et notamment en ce qui concerne les filatures. Ils ont la forme de grands immeubles rectangles à étage. A l’intérieur, les étages ne comprennent généralement qu’une immense salle dans laquelle les machines étaient placées les unes après les autres.

img369

Ancienne coutellerie de Sheffield.

Les « mills » ont souvent été construits dans des vallées rurales, faisant apparaître autour des petites villes, habitées par les paysans des environs venus chercher du travail. Ces petites villes sont appelées des « mill towns », et le Yorkshire en compte des dizaines, principalement situées autour de Leeds et Bradford (Hebden Bridge, Marsden, Keighley, Bingley, Dewsbury, Halifax, Shipley…).

N. National Parks

img192 (1)

Vaches des Yorkshire Dales.

Le Yorkshire est concerné par trois des dix parcs nationaux d’Angleterre. Deux d’entre-eux se trouvent entièrement dans le Yorkshire, il s’agit des Yorkshire Dales et des North York Moors. Le troisième, le Peak District, s’étend sur une petite partie du sud du Yorkshire mais il se trouve principalement dans le Derbyshire. Le Yorkshire possède aussi deux Areas of Outstanding Natural Beauty (« zones de beauté naturelle exceptionnelle »), les Howardian Hills et la Nidderdale.

O. Ouse

img213

L’Ouse entre Goole et Howden.

L’Ouse est la rivière qui traverse York et c’est l’un des principaux cours d’eau du Yorkshire. Elle prend sa source dans les Yorkshire Dales, sous le nom de rivière Ure, et elle change son nom en Ouse peu avant d’arriver à York. La plupart des rivières du Yorkshire, comme l’Aire, la Don, la Nidd, la Calder, la Swale, la Derwent et la Wharfe, prennent leur source soit dans les Yorkshire Dales, soit dans les North York Moors, puis elles convergent vers l’Humber, un grand estuaire sur la mer du Nord.

P. Pudding et parkin

images

Une assiette de Yorkshire pudding.

Le Yorkshire possède sa propre gastronomie et son plat le plus connu est le « Yorkshire pudding ». Il s’agit d’une sorte de soufflé creux généralement servi avec du gravy (sauce à base d’oignons). Le « parkin » est un gâteau fait avec de la mélasse qui ressemble vaguement au pain d’épices. Il se vend surtout autour d’Halloween. La cuisine du Yorkshire comprend aussi les « pikelets », intermédiaires entre les pancakes et les blinis. A Hull, on peut manger des « patties », des boules de purée de pomme de terre assaisonnées et frites.

Du côté des boissons, le Yorkshire est connu pour son eau minérale d’Harrogate, et la région produit aussi du cidre (Colemans, Ampleforth), du gin (Whittakers, Spirit of Harrogate), et surtout de la bière. La ville de Tadcaster compte pas moins de trois grandes brasseries industrielles (Coors, John Smith’s et Samuel Smith’s). On trouve aussi des brasseries plus petites et locales, les plus connues étant Black Sheep et Theakston basées à Masham, Tetley de Leeds (rien à voir avec le thé), Saltaire Brewery et York Brewery. La plupart brassent des bières de type « ale » (à fermentation haute, moins pétillantes et servies moins froides que les bières « lager » classiques), et tous les dérivés (bitter, IPA, etc).

Q. Quakers

img260

Temple quaker à Bainbridge près d’Askgrigg.

Les Quakers sont une dénomination religieuse assez présente dans le Yorkshire et le reste du nord de l’Angleterre. Le mouvement est apparu au XVIIème siècle et il s’est propagé aux Etats-Unis depuis. Les Quakers ne reconnaissent pas de hiérarchie, ils se considèrent tous égaux, ont toujours prôné l’égalité hommes-femmes, l’abolition de l’esclavage et le refus de faire la guerre. Leur culte, basé sur l’expérience personnelle de Dieu, a une part assez mystique. Les Quakers ont aussi une réputation d’entrepreneurs, et beaucoup de grands industriels anglais étaient quakers. Ils ont fondé les banques Lloyds et Barclay’s, mais aussi les chocolateries Terry’s, Cadbury et Rowntree’s. On trouve aussi dans le Yorkshire beaucoup de temples méthodistes, le méthodisme étant un courant issu de l’Anglicanisme basé sur la prédication et la morale. Il est surtout associé aux classes ouvrières.

R. Ridings

Ridings

Les trois ridings.

Le Yorkshire a existé en tant que comté unique jusqu’en 1974. En raison de sa très grande taille, il a été divisé dès l’époque viking en trois sous-régions, les « ridings ». Ces ridings étaient eux-mêmes divisés en « wapentakes ». « Riding » vient du norrois « þriðjungr« , qui signifie « tiers d’un pays ». Il y avait l’East Riding qui a donné son nom à un comté actuel, le West Riding et le North Riding. Les trois se rejoignaient à York, cette ville n’appartenant à aucun des trois. York était entourée par une petite région sous son contrôle direct, appelée l’Ainsty. Le chef-lieu de l’East Riding était Beverley, celui du West Riding était Wakefield, et celui du North Riding, Northallerton.

Yorkshire

Les comtés et autorités unitaires actuels.

En 1974, les comtés anglais ont été redessinés pour mieux correspondre aux besoins économiques et démographiques. Le Yorkshire en tant que comté unique a disparu, et les ridings ont été remplacés par quatre nouveaux comtés, le South Yorkshire, le West Yorkshire, le North Yorkshire et l’East Riding of Yorkshire. Ce dernier est le seul qui a repris à peu près les limites d’un des anciens ridings.

img187

Vieux panneau à Dent (auj. en Cumbria) mentionnant le West Riding (Yorks WR).

Le découpage administratif actuel du Yorkshire est assez complexe. Il y a des comtés non-métropolitains (North Yorkshire et East Riding) qui sont plutôt ruraux et gérés par un conseil et qui sont divisés en districts, et des comtés métropolitains (South et West Yorkshire), qui sont urbains et qui ne possèdent pas de conseil. Ils sont en revanche divisés en districts correspondant à une ville centre et qui possèdent chacun leur propre conseil indépendant. Pour compliquer d’avantage, les grandes villes des comtés non-métropolitains, comme York, Hull et Middlesbrough, forment des « unitary authorities » : elles possèdent leur propre conseil et elles ne sont pas administrées par le comté dont elles font partie.

R bis. Robin des Bois

Robin des Bois, héros mythique du Moyen-Age, est généralement associé au Nottinghamshire et à la forêt de Sherwood qui s’y trouve. Néanmoins, en étudiant les innombrables poèmes et ballades, on peut noter de nombreux lieux situés dans le sud du Yorkshire. Robin des Bois aurait ainsi parcouru la forêt de Barnsdale entre Wakefield et Pontefract, et il serait mort soit à Kirklees près de Huddersfield soit à Pontefract. Le village de Loxley, en périphérie de Sheffield, est peut-être le lieu de naissance de Robin des Bois. De son côté, le village côtier de Robin Hood’s Bay est un peu trop loin de la zone pour que Robin des Bois y ait vraiment mis les pieds.

S. Sport

img424

Jeu de boulingrin à Sewerby Hall.

Si le Yorkshire était un pays, il aurait fini en 12ème position en nombre de médailles aux JO de 2012. Les grandes villes de la région n’ont pas de grand club de football comme Manchester et Liverpool, mais Sheffield est considérée comme la ville de naissance du foot et Sheffield FC est le plus vieux club du monde. Le Yorkshire n’a aucun club en Premier League, mais quelques clubs comme Leeds United et Hull City sont en D2. Le rugby à XIII, né dans le Yorkshire, est resté important avec de grandes équipes comme Leeds Rhinos et Castleford Tigers. Comme dans le reste de l’Angleterre, le cricket, le golf et les courses de chevaux sont d’autres sports très populaires dans la région. Jeu inconnu en France, le boulingrin est souvent pratiqué dans les parcs du Yorkshire. Il s’agit d’une sorte de pétanque sur gazon ; les joueurs sont traditionnellement vêtus de blanc.

T. Tour de Yorkshire

4455984_b94bc683

Le Tour de Yorkshire.

En 2014, le Yorkshire a accueilli avec fierté les premières étapes du Tour de France, et l’engouement était tel qu’une nouvelle compétition locale a vu le jour en 2015. Le Tour de Yorkshire se déroule pendant 3 jours au printemps et l’édition 2016 a attiré 2 millions de spectateurs.

U. Uckerby, Ulleskelf et Ugthorpe

img228

Paysage de la Wensleydale dans les Yorkshire Dales.

Ces trois villages du North Yorkshire montrent bien dans leur nom l’influence viking qu’a connu le Yorkshire. Thorpe est un élément nordique fréquent qui signifie « hameau », et by signifie « ferme ». Beaucoup de noms de lieux comprennent aussi thwaite (village), laithe (grange), kirk (église), garth (enclos), holme (champ au milieu d’une zone humide) ou toft (maison). Au cours de randonnées, on peut croiser d’autres mots venus directement du norrois et qui sont passés dans le dialecte du Yorkshire, comme dale (vallée), fell (montagne), gill (ravin), beck (ruisseau), tarn (lac), scar (falaise), force/foss (cascade), moss (tourbière), ing/carr (marécage) ou encore keld (source).

V. Vikings

img532

Croix d’époque anglo-viking (Leeds Minster).

Après la fin de l’Empire romain au Vème siècle, le Yorkshire a été envahi par les Angles, venus de l’actuel Danemark. Ceux-ci ont fondé le royaume de Deira, qui avait pour capitale York (alors appelée Eoforwic). Le royaume de Deira a fini par former le royaume de Northumbrie, qui s’étendait sur tout le nord de l’Angleterre. Les Vikings, eux aussi venus du Danemark, sont cependant arrivés vers 866 dans le Yorkshire, et ils y ont créé leur propre royaume, qui avait également York pour capitale (alors renommée Jorvik). Le royaume viking de Jorvik donne finalement naissance au Yorkshire, qui rejoint le royaume d’Angleterre au Xème siècle. Un siècle plus tard, l’Angleterre anglo-saxonne est envahie par Guillaume le Conquérant. La conquête du Nord de l’Angleterre n’a pas été très facile, et les Normands ont dû user du pillage pour soumettre définitivement les Angles et les Vikings, lors d’une campagne appelée « Harrying of the North ».

img537 (2)

Bague d’époque anglo-viking (Leeds City Museum).

Même s’ils ont beaucoup marqué l’histoire du Yorkshire, les Vikings ont laissé assez peu de traces matérielles de leur passage dans la région. Il en est de même pour les Angles. Ces derniers ont cependant laissé quelques rares églises (par ex. St Mary Bishophill Junior à York, Kirkdale près de Kirkbymoorside et l’église de Ledsham près de Leeds), ainsi que de nombreuses pierres gravées, notamment des croix, généralement conservées dans certaines églises (par ex. à Ilkley, Lastingham, HovinghamMasham ou le Minster de Leeds).

W. White Rose

img179

Drapeaux du Yorkshire à Ripley.

La rose blanche ou White Rose est le symbole du Yorkshire. Son origine remonte au Moyen-Age et à la dynastie d’York, qui rivalisait avec celle de Lancastre pour obtenir le trône d’Angleterre. La rivalité entre les deux familles a culminé lors de la Guerre des Deux Roses au XVème siècle, série de guerres civiles qui secouent toute l’Angleterre.  Le duc d’York a choisi comme symbole la rose blanche, et celui de Lancastre, la rose rouge. La dynastie d’York était d’origine royale, et elle n’avait qu’un vague lien avec la ville d’York. D’ailleurs, la plupart des seigneurs du Yorkshire ont soutenu la maison de Lancastre lors de la guerre. Néanmoins, la rose blanche est restée comme le symbole régional, et le drapeau du Yorkshire porte une rose blanche sur fond bleu.

W bis. Wensleydale

img204

Fromages du Yorkshire (wensleydale, yorkshire  blue et harrogate blue) et parkin.

Le wensleydale est un fromage de vache ou de brebis produit dans le Yorkshire, et plus précisément dans la Wensleydale, vallée du North Yorkshire. La principale fromagerie, la Wensleydale Creamery, se trouve à Hawes. La tradition fromagère de la région remonte au Moyen-Age, lorsque des moines cisterciens français ont apporté la technique avec eux. Ressemblant au cantal, le wensleydale est un fromage friable et doux qui est parfois parfumé avec des cranberries. On trouve aussi une version en bleu. Le Yorkshire comprend plusieurs autres petites fromageries qui produisent aussi des fromages plus rares comme le swaledale, le ribblesdale, le coverdale, le yorkshire blue et le harrogate blue.

X. Xscape

L’Xscape est une sorte de parc d’attraction situé à Castleford près de Leeds. On y trouve une piste de ski avec de la vraie neige, des trampolines, un golf 4D, des restaurants, un cinéma Cineworld, etc.

Y. Yorkshire Tea

indexIl fait bien trop froid pour cultiver du thé dans le Yorkshire, mais la région est connue pour son Yorkshire Tea, un thé noir vendu par l’entreprise Taylors of Harrogate. C’est la principale marque de thé en Angleterre avec PG Tips et Tetley. Taylors of Harrogate est également propriétaire des six salons de thé Bettys, très réputés et situés à Harrogate, York, Ilkley et Northallerton.

Z. Zoologie

grouse-1107406_960_720

Un lagopède (red grouse).

Le Yorkshire possède une faune qui n’est pas très différente de celle du nord de la France (cerfs, chevreuils, buses, faisans, chauves-souris, lièvres…). Certains milieux naturels comprennent cependant des animaux plus inhabituels, comme le lagopède d’Ecosse (« grouse ») dans la lande. Cette espèce d’oiseau, très prisée pour la chasse, est endémique aux Iles britanniques. Le meilleur moyen d’en voir est d’aller dans les étendues de landes des Pennines (Peak District, Yorkshire Dales…) ou dans les North York Moors.

img583

Un faisan à Rievaulx Abbey.

Les landes du Yorkshire sont également le domaine du milan royal, grand rapace reconnaissable à sa queue triangulaire aux teintes rouges. Les oiseaux en général sont très variés, avec aussi des courlis, des merles à plastron, et au bord de la mer des macareux, des huîtriers, des eiders ou des plongeons. Dans les parcs et jardins, on peut voir plusieurs oiseaux assez inhabituels en France, comme le verdier, le bruant jaune, l’accenteur et la grive mauvis et litorne.

img215 (2)

Des cerfs à Wentworth Castle.

Les reptiles sont rares avec seulement quelques lézards et deux espèces de serpent (vipères péliades et couleuvres à collier). Dans les rivières, on trouve des loutres, des écrevisses, des tritons, des anguilles, des truites, des chabots et des lamproies.

Du côté des animaux domestiques, il y a bien sûr le Yorkshire terrier, ou « yorkie », une race de chien créée au XIXème siècle pour chasser les souris dans les filatures. La région a aussi produit plusieurs races de moutons, comme le swaledale et le wensleydale, et des races de chevaux, comme le Dales pony et le cheval Cleveland Bay, race choisie pour tirer les carrosses de la reine.

Publicités