Peak District

img127Le Peak District est le plus vieux parc national britannique, il a été fondé en 1951. Il couvre 1.440 km2 et il attire plus de vingt millions de visiteurs chaque année. Le Peak District couvre la partie la plus méridionale de la chaîne des Pennines, série de collines qui forme la « colonne vertébrale de l’Angleterre ».

img125Le parc national s’étend surtout dans le Derbyshire, et seule une petite partie s’étend sur le Yorkshire. Le parc est habituellement divisé en deux grands ensembles distincts, le White Peak, au sud, et le Dark Peak, au nord. Le White Peak (« pic blanc ») est plutôt calcaire, le sol est propice aux forêts et il comprend beaucoup de grottes. Le Dark Peak (« pic sombre ») est recouvert de pierre meulière (« millstone grit ») qui retient l’eau. Ses sols humides ne conviennent qu’à la végétation pauvre des landes. La partie du parc national située dans le Yorkshire fait intégralement partie du Dark Peak.

img457Bien que restreinte, la partie du parc située dans le Yorkshire reste intéressante à explorer. Dans le West Yorkshire, on trouve Marsden Moor, un domaine de landes et de lacs artificiels géré par le National Trust. Dans le South Yorkshire, il est possible de faire de nombreuses randonnées autour de Sheffield, par exemple au départ de Lodge Moor et Moscar.

img461Dans le South Yorkshire, on trouve également Howden Moor, une étendue de landes qui comprend le point culminant du comté, Margery Hill. Au départ de Sheffield, les lieux les plus célèbres du parc national sont la colline de Mam Tor, la vallée d’Edale et la longue falaise de Stanage Edge. Ces sites sont tous situés dans le Derbyshire. Edale possède une gare, ce qui en fait un lieu facile d’accès et une porte d’entrée privilégiée pour découvrir le parc.

On peut trouver des idées de promenade sur Walking BritainWalking Englishman ou sur le site du parc national. Le National Trust propose également quelques randonnées.

img460Contrairement à ce que son nom implique, le Peak District n’est pas une région particulièrement abrupte. On y trouve plutôt de hautes collines culminant autour des 500 m. Le paysage comprend néanmoins de nombreux escarpements de pierre. Le Peak District est couvert de landes humides (« moors ») et de tourbières. Ces milieux résultent d’une longue histoire de déforestation et de mise en pâturage (élevage des moutons). Sans entretien, saules et bouleaux recoloniseraient l’espace.

img459La flore est typique des landes anglaises et comprend sphaigne, bruyère, canneberge, herbe à coton, fougère, et reliques de l’âge de glace, comme le genévrier, le cornouiller de Suède et l’andromède. Comme l’ensemble des Pennines, le Peak District est le refuge de nombreuses espèces d’oiseaux (faucons, lagopèdes, bécassines, pluviers, alouettes…).

Retour à la page South Yorkshire

Voir également Sheffield et Marsden.

Publicités