Yorkshire Dales

8f9e2bfb917eb5cfe01ba84b55c07f4cLes Yorkshire Dales sont probablement la région du Yorkshire la plus spectaculaire. Elles correspondent à la partie la plus « montagneuse » du comté, située sur la chaîne des Pennines, principal relief anglais, qui s’étire du nord au sud et forme la colonne vertébrale du pays. Les Dales offrent des paysages grandioses d’escarpements rocheux, de sommets pelés et de petits villages blottis dans les vallées. On y trouve aussi quantité de grottes et de cascades.

img998Les Yorkshire Dales forment un parc national depuis 1954. A l’origine, celui-ci ne s’étendait qu’à l’intérieur des limites historiques du Yorkshire. En 1974 cependant, une réforme administrative a redéfini les limites des comtés, et la région autour de Sedbergh a été rattachée à la Cumbria. En 2016 enfin, le périmètre du parc national a été étendu sur d’autres zones de Cumbria et du Lancashire, pour faire se rejoindre les deux parcs des Yorkshire Dales et du Lake District. L’extension a augmenté la superficie du parc de 24 %, et il couvre maintenant 2.256 km².

RELIEF

img850

Paysage de la Swaledale près de Muker.

Le parc national des Yorkshire Dales s’étend sur une partie des Pennines. Il est surtout situé sur le versant oriental du massif, mais il s’avance aussi un peu sur le versant occidental, autour de Sedbergh et de la Dentdale. Les Pennines ne forment pas une chaîne de montagnes très spectaculaire ; elles ne culminent qu’à 893 mètres au Cross Fell en Cumbria. Elles offrent cependant des paysages très vallonnés, voire accidentés par endroit.

img134

Le Whernside.

Le point culminant des Yorkshire Dales est le Whernside, qui s’élève près de Horton. Il fait 723 mètres. C’est aussi le point culminant du Yorkshire depuis la réforme de 1974. Auparavant, le plus haut sommet du comté était le Mickle Fell (788 m), qui se trouve aujourd’hui dans le comté de Durham.

img141

Le Pen-y-Ghent.

Dans les Yorkshire Dales, les grandes collines sont généralement appelées des « fells », ce mot régional étant d’origine viking. Les Britanniques utilisent aussi un étrange système d’appellations pour leurs sommets, les « furths » étant les sommets de plus de 914 m de proéminence (sans tenir compte de l’altitude totale), les « marylins » ceux de 150 mètres de proéminence, les « hewitts » de 30 mètres, etc. Les Dales ne possèdent aucun furth mais elles comprennent 22 marylins.

img204

Ravin près de Malham.

Les Yorkshire Dales ont surtout un sous-sol calcaire, ce qui explique le caractère assez dénudé du paysage. L’eau ne stagne pas à la surface, mais rejoint rapidement les galeries souterraines en se faufilant dans la roche. Ainsi, contrairement aux autres régions d’altitude du Yorkshire comme les North York Moors, les Dales ne présentent pas le paysage typique de lande humide et de tourbières, mais elles sont surtout couvertes de pâturages herbeux qui donnent à l’ensemble un caractère vert et frais.

DALES

img978

La Wharfedale en été.

« Dales » signifie « vallées » en anglais local, et le nom de la région fait référence aux nombreuses vallées qui se succèdent dans cette partie du Yorkshire. Etant donné qu’elles se trouvent surtout sur la face orientale des Pennines, les « dales » sont presque toutes orientées vers l’est et la mer du Nord. On a ainsi, du sud au nord, la Wharfedale, la Wensleydale et la Swaledale. La Ribblesdale et la Dentdale, qui se trouvent sur le versant ouest, se dirigent en revanche vers le sud pour la première et l’ouest pour la dernière. Il existe aussi des « dales » secondaires, qui rejoignent les plus grandes, comme la Littondale qui rejoint la Wharfedale, et la Raydale, la Bishopdale et la Coverdale qui rejoignent la Wensleydale.

img119

La Wharfe à Bolton Abbey.

Les « dales » portent généralement le nom de la rivière qui les emprunte : la Wharfedale est la vallée de la Wharfe, et la Swaledale celle de la Swale. Certaines sont nommées d’après des villages, comme la Wensleydale (Wensley) et la Dentdale (Dent). Certaines « dales » du Yorkshire n’ont pas été incluses dans le parc national, notamment la Nidderdale et la Calderdale.

img187

Murs en pierre sèche.

Le paysage des Dales a surtout été formé par les mouvements de glace lors de la Préhistoire. De nos jours, la région offre un paysage très caractéristique de prés limités par d’innombrables murs en pierre sèche. Ces murs ont été construits à partir de la fin du Moyen-Age, lorsque les paysans ont commencé à se partager les terres qui étaient jusqu’alors communes. Ils n’avaient qu’à se baisser pour trouver les pierres, la région étant parsemée d’affleurements rocheux.

img161 (2)

La Littondale.

Chaque « dale » possède son propre caractère : certaines sont larges et planes, tandis que d’autres sont étroites et encaissées. La géologie et la végétation ne sont pas les mêmes partout. Enfin, tandis que certaines sont populaires auprès des visiteurs, comme la Ribblesdale et la Wharfedale, d’autres sont plus isolées et tranquilles, comme la Littondale et la Dentdale.

Quelques « dales » :

 

SITES TOURISTIQUES

Les Dales comprennent de nombreuses grottes, dont trois grandes sont ouvertes à la visite : Stump Cross, White Scar près d’Ingleton et Ingleborough Cave près de Horton. A cause de la nature calcaire du sol, on peut aussi voir d’autres formations géologiques intéressantes, comme les pavés en lapiaz de Malham Cove et de nombreux ravins et escarpements typiques des paysages karstiques.

img411

Cascade de Catrigg Force près de Settle.

On trouve aussi d’innombrables cascades dans les Dales. Celles-ci vont du simple rapide sur une rivière à la vraie cascade de montagne de plusieurs dizaines de mètres de haut. Les cascades les plus connues sont celles d’Aysgarth, celles de Linton près de Grassington, Cautley Spout près de Sedbergh, Hardraw Force près de Hawes, Catrigg et Stainforth près de Settle, et celles d’Ingleton.

img317

Gordale Scar à Malham.

Bien que les Yorkshire Dales soient une région très rurale, elles ont connu une longue histoire industrielle. Autrefois, de petites communautés ouvrières extrayaient du charbon et du plomb du sous-sol, tandis que des filatures traitaient la laine fournie par les moutons. De nombreux villages de la région gardent une emprunte industrielle, et notamment Gayle près de Hawes, où on peut visiter une ancienne usine du XVIIIème siècle.

Les Dales comprennent plusieurs petites villes très typiques, comme RichmondHawes, Settle, Skipton, Middleham et Grassington. Richmond, Skipton et Middleham possèdent chacune un château fort. Toutes ces villes sont très petites et caractéristiques des market towns britanniques : une place du marché, une église, quelques rues anciennes, des petits commerces indépendants et une ambiance un peu bourgeoise. Les Dales comptent aussi de nombreux villages pittoresques : Kettlewell dans la Wharfedale, Dent dans la Dentdale, Reeth et Muker dans la Swaledale, Arncliffe dans la Littondale, etc.

Les principaux monuments des Dales sont Bolton Abbey, une abbaye en ruines située au bord de la Wharfe, Bolton Castle, château fort de la Wensleydale, et Ribblehead Viaduct, un viaduc ferroviaire qui se trouve près de Horton in Ribblesdale. Le pub Tan Hill Inn, situé aux confins du Yorkshire, de la Cumbria et du comté de Durham, est réputé pour être le plus haut d’Angleterre.

Accès

Les Yorkshire Dales sont très vastes et une voiture est souvent bienvenue pour profiter pleinement du parc national. Le sud-ouest du parc est assez bien desservi par les transports en commun puisqu’il est traversé par la voie ferrée qui relie Leeds à Carlisle. Cette ligne dessert notamment Skipton et Settle avant de passer par le Ribblehead Viaduct. Après Settle, les gares de Horton in Ribblesdale, Ribblehead, Dent et Garsdale, qui sont situées au milieu de nulle part, permettent d’accéder à des endroits reculés et spectaculaires facilement et en peu de temps.

Le reste des Yorkshire Dales, et notamment la Wensleydale et la Swaledale, sont difficilement accessibles en bus, car il y a peu voire pas du tout de passage en temps normal. Les transports en commun sont organisés par le réseau DalesBus, qui dessert les principaux sites touristiques (voir la liste des lignes sur le site internet).

img256

Le village d’Askrigg.

Il y a notamment les lignes 874 et 875 qui relient Wakefield et Leeds à Hawes en passant par Bolton Abbey, Grassington et Kettlewell (ne fonctionnent que le dimanche de mai à septembre). Le DalesBus propose des tickets aller simple ou aller-retour ainsi que le Dales Rover, un pass journalier pour le dimanche et les jours fériés. Le réseau possède des horaires réduits en saison hivernale (de fin septembre à fin avril).On peut enfin utiliser deux chemins de fer touristiques, le Wensleydale Railway, et Embsay & Bolton Abbey Railway.

Nature

img164

La Wharfedale en automne.

Les Yorkshire Dales comprennent plusieurs milieux naturels, qui dépendent de la nature du sol et de l’altitude. Le milieu le plus emblématique de la région est la pelouse calcaire, qui couvre une large portion du parc national. Ces pelouses forment des pâtures sur lesquelles les moutons peuvent se voir par centaines.

img262

Moutons Swaledale.

Les races de mouton locales sont le Dalesbred, le Swaledale, le Teeswater et le Wensleydale, mais le Swaledale est le plus emblématique de la région. Il se reconnaît par sa tête noire et ses cornes enroulées, qui apparaîssent sur le logo du parc national. Il est surtout élevé pour sa viande.

img409

Teeswaters.

Le Wensleydale et le Teeswater sont plutôt élevés pour la laine, tandis que le Dalesbred est une race lainière et à viande. Le Teeswater est une espèce rare qui a une apparence très particulière, avec de longs poils couvrant les yeux qui lui donne un peu l’air d’un lama. Parmi les races mentionnées plus haut, le Teeswater est le seul à ne pas provenir des Dales. Il est originaire de la vallée de la Tees, à la limite du comté de Durham.

img191

Belted Galloways à Malham.

Les Dales comprennent aussi beaucoup d’élevages bovins, la race principale étant la Belted Galloway, noire à ceinture blanche. Cette race est assez rustique. Dans les zones plus praticables, on peut voir des Shorthorns, race laitière typique du nord-est de l’Angleterre. La région produit notamment du fromage (Wensleydale, Coverdale, Swaledale…).

img896

Le Ribblehead Viaduct.

Les fonds de vallées présentent généralement un paysage de bocage avec des prés et des haies, et des forêts de chêne et de frêne peuvent aussi se trouver sur les hauteurs. Les sommets sont parfois couverts par des landes et des tourbières, qui sont entretenues par la main de l’homme. La principale utilité de la lande est l’élevage de lagopèdes (« grouses » en anglais) qui sont très prisés pour la chasse. L’entretien des landes est réalisé en y faisant paître les moutons et en incendiant périodiquement les bruyères afin qu’elles se régénèrent.

Parmi les animaux sauvages, on peut croiser des lapins, des faisans, des lièvres, des loutres, des courlis, des linottes, des vanneaux et des faucons. Les Dales sont un des derniers endroits du Royaume-Uni où on peut voir des écureuils roux.

Randonnée

img339

Le rocher de Kilnsey Crag près de Kettlewell.

Le parc national est traversé par plusieurs chemins de grande randonnée. Le Pennine Way, qui remonte tout le massif des Pennines du Peak District au Northumberland, passe par Malham, Horton, Hawes et Tan Hill Inn. Il est facilement reconnaissable grâce à ses gros pavés. Il y a aussi le Coast to Coast, qui relie le Lake District à Robin Hood’s Bay, le Pennine Bridleway et le Dales Way.

img899

L’Ingleborough.

On peut trouver des idées de randonnées moins longues sur le site des Yorkshire Dales. Le Guardian propose aussi une sélection de dix randonnées. On peut enfin trouver des itinéraires sur The Walking Englishman, et en librairie, par exemple dans 50 Walks in the Yorkshire Dales publié par AA.

img329

Route enneigée près d’Arncliffe.

Même si l’altitude reste modeste, les dénivelés peuvent être importants. Attention aussi aux terrains souvent détrempés, aux multiples obstacles (barrières, marches, passages à gué, ravins…) et à la signalisation des chemins qui n’est pas toujours optimale.

Les Dales sont connues pour le Three Peaks Challenge, qui consiste à gravir trois sommets (Whernside, Ingleborough et Pen-y-Ghent) en une journée. Le départ se fait habituellement à Horton in Ribblesdale.

Retour à la page North Yorkshire

Yorkshire Dales2

Publicités