North York Moors

Yorkshire Moors. Vintage LNER Travel poster by Tom Purvis.Les North York Moors sont un parc national situé dans le North Yorkshire. C’est l’un des trois parcs nationaux de la région avec les Yorkshire Dales et le Peak District, et le seul qui soit intégralement situé dans le Yorkshire. Il couvre 1430 km² et il a été créé en 1952.

img229Les North York Moors, ou en français les « landes de York du nord », couvrent l’une des plus grandes étendues de landes de tout le Royaume-Uni. Le parc s’étend sur un plateau entaillé par des vallées profondes, appelées « dales » en anglais local. Dans la partie ouest du parc, le relief est plus accentué, et il correspond aux Cleveland Hills et aux Hambleton Hills, deux chaînes de collines qui s’élèvent brusquement au dessus des plaines alentours. Vers l’est, l’altitude décroît à mesure qu’on approche de la mer. La côte reste tout de même spectaculaire, avec de grandes falaises de grès.

RELIEF

img864

Les Cleveland Hills.

Le parc national comprend des espaces très différents. Le nord correspond aux Cleveland Hills, des collines qui s’élèvent brusquement au-dessus de la plaine, et qui forment une sorte de plateau. Ces collines sont les plus hautes du parc national, et elles culminent à 454 mètres d’altitude à Urra Moor, également appelé Round Hill.

Les Cleveland Hills comprennent aussi le Roseberry Topping, qui est le sommet le plus connu du parc. Ce dernier ne culmine qu’à 320 mètres, et il est surtout remarquable pour sa forme asymétrique, un peu en crochet. Le Roseberry Topping et le reste des Cleveland Hills est facilement accessible depuis Guisborough et Stokesley.

img786

Vue depuis Sutton Bank.

L’ouest du parc national correspond à un autre plateau, formé par les Hambleton Hills, qui s’étendent au-dessus de la ville de Thirsk. Elles sont plus basses et moins spectaculaires que les Cleveland Hills, et elles ne culminent qu’à 400 mètres. Les sites les plus connus dans les Hambleton Hills sont le point de vue de Sutton Bank, et le cheval voisin de Kilburn, taillé à flanc de colline.

img478

La Danby Dale entourée de bruyère.

Au centre du parc, on trouve l’Eskdale, la vallée de l’Esk. Celle-ci est la plus grande vallée des North York Moors. L’Esk prend sa source au pied d’Urra Moor et coule ensuite vers l’est avant de rejoindre la mer à Whitby. L’Eskdale est parcourue par une ligne de chemin de fer, et on peut l’explorer au départ de Danby ou Kildale. La vallée de l’Esk communique avec plusieurs vallées plus petites, comme la Westerdale, la Danby Dale, la Baysdale et Glaisdale. Ces vallées offrent toutes de jolis paysages de prés, surmontés par des étendues de landes sur les sommets des collines.

img609

Le Hole of Horcum au couchant.

La partie sud du parc national comprend une autre série de petites vallées. Elles sont empruntées par diverses petites rivières qui coulent vers le sud, pour rejoindre la Derwent dans le Vale of Pickering. D’ouest en est, il y a la Ryedale (vallée de la Rye), la Brandsdale, la Farndale ou encore la Rosedale. Cette dernière peut être découverte au départ de Hutton-le-Hole. Le sud du parc comprend aussi le Hole of Horcum, grand amphithéâtre naturel, et la forêt de Dalby près de Pickering.

SITES TOURISTIQUES

Les North York Moors sont riches en curiosités historiques, avec notamment les ruines de Rievaulx Abbey dans la Ryedale. Près de l’abbaye, on trouve aussi la petite ville d’Helmsley, avec son château fort. La partie ouest du parc comprend deux autres monastères en ruines, Byland Abbey et Mount Grace Priory.

Près du village de Kilburn, on peut voir le White Horse of Kilburn, un grand cheval dessiné en pierre sur une colline en 1857. Egalement à côté de Kilburn, la petite falaise de Sutton Bank offre une vue imprenable sur la plaine en contrebas, et elle est réputée comme l’un des plus beaux panoramas du Yorkshire. Le parc est traversé par un chemin de fer touristique à vapeur, le NYMR, qui relie Pickering à Whitby en desservant notamment Goathland, petit village situé en plein coeur du parc.

Le parc national comprend la petite bourgade typique de Helmsley, où on trouve un château fort et le parc de Duncombe. Les North York Moors sont aussi environnées par la petite ville de Pickering, qui possède également un château fort, par Stokesley, et par Guisborough, où on peut voir les ruines d’une abbaye. Le parc national comprend un grand nombre de petits villages, et plusieurs d’entre-eux sont renommés pour leur beauté. Parmi ces beaux villages, il y a par exemple Hutton-le-Hole, Thornton-le-Dale, Osmotherley, Levisham ou encore Coxwold.

img302

Près de Whitby.

Le littoral compris dans le parc national s’étend entre Boulby et Scarborough. Entre les deux, on peut visiter la superbe ville de Whitby, et les villages pittoresques de StaithesRunswick Bay et Robin Hood’s Bay. On peut aussi s’aventurer sur les falaises en empruntant le chemin côtier, qui relie chaque ville et village et qui offre des paysages à couper le souffle. Les falaises datent du Jurassique, et elles ont une grande importance en terme de géologie, avec des fossiles et des filons de jais.

img482

La croix « Fat Betty ».

En se promenant dans les North York Moors, on peut voir de nombreuses croix en pierre, érigées soit pour des raisons religieuses soit pour marquer les limites de domaines ou de paroisses. Ces croix constituent l’une des particularités de la région, et l’une d’entre-elles, Young Ralph’s Cross, figure d’ailleurs sur le logo du parc national. Elle est située à Westerdale, près de Danby et Castleton. La plus ancienne de ces croix, Lilla Cross, remonte à l’époque anglo-saxonne. Elle est située entre Goathland et le Hole of Horcum.

ACCES

img506

Le village d’Osmotherley.

Les North York Moors sont assez vastes et elles comprennent diverses petites régions qui se découvrent plutôt les unes séparées des autres. En voiture, on peut ainsi découvrir la côte et les landes situées autour de Goathland, ou bien le nord, avec les Cleveland Hills au départ de Stokesley ou Guisborough, ou encore le sud autour d’Helmsley ou Hutton-le-Hole.

img597

Train de la NYMR à Goathland.

Le parc national est assez bien desservi par les transports en commun. La grande ligne de bus 840 de la compagnie Coastliner permettent de rejoindre Pickering, Goathland et Whitby au départ de Leeds et York. Depuis ces deux villes, le trajet est cependant assez long, et on peut choisir de d’abord prendre le train jusqu’à Malton, puis le bus, ce qui permet d’économiser du temps.

Le nord du parc est desservi par la ligne de train entre Whitby et Middesbrough, qui remonte l’Eskdale. Cette ligne dessert de nombreux petits villages de l’Eskdale (Kildale, Castleton, Danby…). Au sud du parc, Helmsley est également une porte d’entrée, car cette petite ville est reliée par bus à York. tandis que la partie est est traversée par le chemin de fer touristique NYMR entre Pickering et Whitby. Le littoral est sillonné par la ligne de bus X93 entre Scarborough et Middlesbrough. En été, il y a des bus spéciaux qui circulent le week-end (Moor Explorer au départ de Hull pour Danby et MoorsBus au départ de Malton, Helmsley et Guisborough pour des sites comme Rievaulx Abbey).

NATURE

img480

Paysage emblématique du parc national : bruyère en fleur dans la lande.

Les North York Moors présentent des paysages assez variés, et qui changent rapidement au gré du relief. Les hauteurs, couvertes par la lande, sont désertiques. On n’y trouve que de l’herbe, de la fougère et des buissons, principalement de la bruyère. Il y a aussi par endroit des myrtilles et de l’herbe à coton. Les étendues de lande sont souvent très humides, avec des tourbières.

img514

Bruyère fânée en hiver.

La plupart de l’année, la bruyère déploie des couleurs brunes assez sombres et austères, mais de juillet à septembre, pendant la floraison, la lande se retrouve couverte de minuscules fleurs violettes qui enchantent le paysage. Il existe en fait deux principales espèces de bruyère, l’une, aux couleurs plus vive, mais plus rare, fleurit plus tôt, dès juillet, tandis que l’autre, plus sombre et plus commune, fleurit à partir d’août. La période de floraison de la deuxième espèce est le meilleur moment pour visiter le parc national. Les paysages sont transformés par la couleur des fleurs, et celles-ci dégagent aussi une odeur légère de miel.

Malgré son aspect sauvage et inhospitalier, la lande est une création artificielle. A l’origine, les zones étaient couvertes de maigres forêts de saules et de bouleaux. Les arbres ont été supprimés, et remplacés par la bruyère et d’autres plantes qui permettent de nourrir les moutons et de fournir un habitat au gibier (lagopèdes, faisans…).

Les fonds de vallées sont généralement couverts par des prés et des bois, et la partie sud du parc national comprend plusieurs grandes forêts comme celle de Dalby.

img803

La Rosedale près de Hutton-le-Hole.

La lande est un milieu assez ingrat, et on trouve peu d’espèces d’animaux en dehors des centaines de moutons qui paissent, et des oiseaux sauvages. Parmi ces derniers, on peut fréquemment voir des lagopèdes (grouse en anglais), gallinacés sauvages appréciés pour la chasse. On trouve aussi des oiseaux vivant en milieu humide, comme des courlis cendrés, des vanneaux huppés et des chevaliers gambettes. Sur le littoral, on trouve quantité d’oiseaux marins, qui nichent dans les falaises (goëlands, huîtriers pie, mouettes…).

RANDONNEE

img475

L’Eskdale près de Danby.

Le parc national est sillonné par de nombreux chemins de randonnée. Le plus connu est le Cleveland Way, qui relie Helmsley à Filey en traversant tout le parc et en longeant la côte. Il fait 175 km au total, mais le site de National Trails propose des sections à faire indépendemment. Le Cleveland Way permet notamment de longer toute la côte et ses falaises.

Le site du parc propose plusieurs itinéraires classés par ordre de difficulté. Voir ici pour des itinéraires autour des endroits les plus connus, et ici pour des randonnées dans l’Eskdale. Des idées de balade se trouvent aussi sur les articles GuisboroughDanby et Goathland.

Retour à la page North Yorkshire

North York Moors

Publicités