Visiter Sheffield

img056

Le Town Hall.

Contrairement aux autres grandes villes anglaises, Sheffield ne s’est jamais dotée de beaucoup de grands monuments. Malgré la richesse produite à l’époque industrielle par les aciéries, la ville a toujours modéré ses prétentions et gardé un visage plutôt modeste,  qui lui vaut en partie son surnom de « plus grand village d’Angleterre ». Même si les artères commerçantes du centre sont plutôt quelconques, Sheffield reste un endroit agréable à arpenter. Dès que l’on s’aventure dans les rues plus calmes, on trouve rapidement des architectures très variées et des traces historiques.

img054

Architecture victorienne dans le centre-ville.

Le centre de Sheffield a une allure très hétéroclite, avec de grands vides encore à bâtir, des tours en béton des années 1970 qui surplombent de vieilles maisons en brique et des buildings modernes qui font face aux grands édifices publics victoriens. Au XIXème siècle, les petits ateliers d’argentiers et les fonderies artisanales côtoyaient les grands magasins et les rues résidentielles, et Sheffield a toujours gardé un centre-ville plutôt disparate.

img369

Une ancienne coutellerie.

La ville a aussi souffert des bombardements de la Seconde Guerre mondiale, et la reconstruction a été parfois radicale. En dehors de son hyper-centre, Sheffield offre des quartiers très variés, des faubourgs résidentiels aux friches industrielles. La ville est assez vallonnée et de nombreux endroits offrent des panoramas sur les collines boisées des alentours.

Voir Balades à Sheffield pour des idées d’itinéraires de découverte à travers la ville. La ville de Sheffield propose aussi sur son site internet plusieurs itinéraires de découverte des différents quartiers et du Peak District voisin.

CENTRE COMMERCANT

img363

Le Town Hall.

Le centre-ville de Sheffield est assez étendu, et il comprend des petits quartiers assez différents les uns des autres. Le coeur commerçant de la ville s’étend du nord au sud, de la rue Fargate jusqu’à The Moor. The Moor comprend notamment le marché couvert de la ville, construit récemment. La rue concentre aussi la plupart des grands magasins.

img365

Le plafond du City Hall.

Entre Fargate et The Moor, on peut voir l’imposant hôtel de ville néogothique (Town Hall, 1897). A côté, il y a le City Hall (1920) qui sert de salle de concert. Derrière le Town Hall, on trouve quelques rues anciennes, comme autour de la petite cathédrale catholique. Sur Tudor Square, on trouve aussi le Crucible Theatre (1971) et le Lyceum Theatre (1893), qui forment un petit « Theatreland ». Le Crucible accueille tous les championnats du monde de snooker (billard).

img053

Winter Gardens.

Tudor Square donne aussi sur la Millennium Gallery, une série de salles où sont organisées des expositions temporaires de grande qualité, en partenariat avec le Victoria & Albert Museum et la Tate Gallery de Londres (voir Musées de Sheffield). La galerie s’ouvre sur le Winter Garden, une serre abritant plusieurs arbres et plantes exotiques. Bien qu’elle ne soit pas si grande, cette serre est réputée pour être la plus grande serre urbaine d’Europe.

img362

La gare et Park Hill.

En contrebas de l’hypercentre, près de la gare routière, on trouve e plus vieux bâtiment de la ville, le pub Old Queen’s Head (XVème siècle). Il est curieusement entouré d’immeubles modernes, et il est également surplombé par Park Hill, une immense cité HLM des années 1950, inspirée des travaux du Corbusier. Park Hill domine aussi la gare de Sheffield, qui remonte à 1870.

AUTOUR DE LA CATHEDRALE

img052

La Don et le Lady’s Bridge.

Pour vraiment découvrir le vieux Sheffield, il faut parcourir la partie nord du centre-ville, autour de l’emplacement de l’ancien château, détruit pendant la Guerre civile (XVIIème siècle). Celui-ci se trouvait au confluent de la rivière Don et de la Sheaf. Cette dernière rivière n’est plus visible car elle a été recouverte au XIXème siècle. Elle coule désormais dans un immense égoût souterrain, le Megatron, qui sert de déversoir lors des crues.

img055

East Parade derrière la cathédrale.

Le quartier comprend la cathédrale, qui fut une simple église paroissiale jusqu’en 1914. Les parties les plus anciennes de la cathédrale datent des XIIIème et XVème siècle, mais on remarque surtout l’extension des années 1960. A l’intérieur, on peut admirer de très beaux monuments funéraires anciens. La cathédrale est depuis le Moyen-Age le lieu d’enterrement des comtes de Shrewsbury.

img366

Le Cutlers’ Hall.

La cathédrale ouvre sur Church Street, parcourue par une ligne de tramway. On y trouve Cutlers’ Hall, le siège de la compagnie des couteliers de Sheffield. Construit en 1832, il sert principalement d’espace de réception. Le Culters’ Hall est l’un des monuments les plus emblématiques de la ville, à la fois pour ses magnifiques intérieurs et parce qu’il évoque le prestige des couteliers de Sheffield. Le Hall peut se visiter lors de l’OpenHeritage Day de septembre.

img054

Paradise Square.

Derrière la cathédrale, on peut voir Paradise Square, une belle place de l’époque géorgienne, et une ancienne synagogue du XIXème siècle, sur North Church Street. Le long de la Don, il y a plusieurs édifices de l’époque industrielle, tout comme autour des Victoria Quays, qui forment l’extrémité d’un canal du XIXème siècle.

WEST END ET BROOMHILL

img057

Division Street.

Le centre de Sheffield est plutôt bétonné, mais le caractère vert de la ville prend tout son sens lorsqu’on se dirige vers l’université et Weston Park. On arrive alors dans le quartier étudiant de Broomhill. Ces endroits sont séparés de l’hypercentre par le West End et ses rues pleines de boutiques et de petits bars et restaurants, Division Street et West Street.

img386

Weston Park.

Sheffield est connue en Angleterre pour ses vieux lampadaires qui étaient autrefois alimentés par les gaz des égoûts. Le système permettait de brûler le trop-plein de gaz dans les conduites tout en fournissant un éclairage public. Il reste une vingtaine de lampadaires de ce type, aujourd’hui classés, par exemple au bout de Victoria Street et sur Westhill Lane, deux rues situées près de Division Street et West Street.

img388

Botanical Gardens.

Le quartier de Broomhill comprend de nombreux espaces verts, comme Weston Park et The Ponderosa autour de l’université, mais aussi et surtout les Botanical Gardens, ouverts en 1836. Ils possèdent de grandes serres victoriennes qui regroupent des plantes de la plupart des régions du monde (Asie, Amérique du Sud, Australie, Afrique du Sud…). Le parc en lui-même est divisé en de nombreux petits espaces plus jolis les uns que les autres (roseraie, rocailles, jardin méditérranéen, asiatique…).

img389

Sheffield General Cemetery.

L’ouest de Sheffield comprend deux autres espaces verts notables, Endcliffe Park, ouvert en 1887, et Sheffield General Cemetery. Ce dernier est un cimetière créé en 1836, et fermé aux sépultures en 1978. Il forme aujourd’hui un jardin paysager très pittoresque, avec des tombes anciennes presque enfouies sous les herbes folles. Certains monuments funéraires sont plutôt impressionants et le cimetière comprend quelques personnalités locales, et notamment les tombes de la famille Bassett, fondatrice de la confiserie Bassett’s. La rue Ecclesall Road, qui relie Endcliffe au centre-ville et qui borde les Botanical Gardens et le cimetière, est une artère très vivante, qui regroupe de nombreux bars, restaurants et boutiques.

PERIPHERIE

img387

Rue typique de Sheffield.

Sheffield est une ville très vaste, qui s’étend sur de nombreuses collines et dans plusieurs petites vallées. En dehors des abord proches du centre-ville, la périphérie ne compte pas beaucoup de lieux vraiment incontournables, en dehors d’Abbeydale Industrial Hamlet (voir Musées de Sheffield). Cependant, à l’est du centre, on peut voir les ruines d’un ancien manoir de la Renaissance, Sheffield Manor, construit pour les comtes de Shrewsbury. Il servait de relais de chasse, et Mary Stuart y a été emprisonnée pendant 14 ans. Le manoir était situé dans un vaste domaine, qui comprenait notamment l’actuel Norfolk Park. Ce parc comprend un monument victorien aux morts du choléra qui offre une vue imprenable sur le centre de Sheffield. Dans le quartier de Meersbrook au sud du centre, il y a aussi une autre demeure de la Renaissance, la Bishop’s House. Encore plus au sud, à côté d’Abbeydale, Beauchief Abbey est une ancienne abbaye du XIIème siècle fondée par des Prémontrés et fermée au XVIème siècle. Il ne reste que le clocher d’origine.

PATRIMOINE INDUSTRIEL

img374

Anglo Works sur Trippet Lane.

Sheffield possède un patrimoine industriel très conséquent, et il constitue d’ailleurs l’une des grandes richesses de la ville. Alors que le reste du Yorkshire était surtout tourné vers le textile, Sheffield a toujours été une ville de métallurgie, et elle offre ainsi un patrimoine industriel assez différent du reste de la région. La ville a même eu un rôle clé dans le développement de la révolution industrielle, car c’est à Sheffield que furent inventés l’argent plaqué (en 1743), et le convertisseur Bessemer pour la production d’acier (en 1856).

img370

Autour d’Arundel Street.

La métallurgie à Sheffield a toujours gardé une dimension assez artisanale, et les ateliers de coutellerie sont pour la plupart restés assez petits. Même si la plupart ont disparu à la fin du XXème siècle, on en trouve encore quelques-uns en activité, et la Company of Cutlers compte pas moins de 447 membres. On peut trouver des articles de coutellerie et d’argenterie dans une boutique du centre-ville (Sheffield Scene sur Surrey Street), ou bien au Famous Sheffield Shop sur Ecclesall Road.

img373

Beehive Works.

Le centre-ville de Sheffield est parsemé d’anciennes petites usines et d’ateliers. Beaucoup sont en ruine, certains ont été réhabilités, et d’autres sont encore en activité. Près de la gare, on en trouve plusieurs sur Arundel Street : l’argenterie Cooper Buildings (1880), l’atelier Sellers Wheel (1855), la coutellerie Butcher’s Wheel (1860) et Sterling Works (1870). Entre The Moor et West Street, on peut voir sur Milton Street un bel ensemble d’usines (Eye-Witness Works de 1852 et Beehive Works de 1860) puis une rangée de maisons ouvrières des années 1850.

img385

Cornish Place Works.

Les abords de la rivière Don concentrent aussi une grande quantité d’anciennes usines. Celle de Kelham Island a été transformée en musée (voir Musées de Sheffield). Plusieurs rues autour de Kelham Island sont assez riches, comme Green Lane et Cornish Street. On y trouve Green Lane Works, Wharncliffe Works, Globe Works et Cornish Place Works.

img384

Globe Works.

Plus au sud, Snow Lane offre également de beaux exemples d’anciens ateliers. La vallée de la Don entre le centre de Sheffield et Meadowhall puis Rotherham concentrait la majorité de l’industrie lourde, avec les grandes fonderies et aciéries. Parmi celles-ci, Forgemasters sur Brightside Lane est toujours en activité. Sur Carlisle Street East, on peut voir les bureaux de Henry Bessemer, inventeur du convertisseur qui porte son nom.

Retour à la page Sheffield

Retour à la page South Yorkshire

Voir aussi : Musées de Sheffield et Balades à Sheffield.

Plan de Sheffield Centre

Sheffield Map

Publicités